July 13, 2016

p4 MoodMe joue avec nos émotions

Innovation

Rédaction en ligne
jeudi 10 avril 2014, 10h00

MoodMe veut jouer avec nos émotions

Dans l’univers des apps, ces applications que l’on télécharge sur sa tablette ou son smartphone, tous les rêves sont permis. «  Notre marché, c’est le monde  », confirme Chandra De Keyser qui entend faire passer MoodMe du statut de start-up à celui de vache à lait susceptible d’engranger des millions. L’idée ? Jouer avec nos visages afin d’en faire des vecteurs d’émotion.
«  Il est temps de dépasser le stade des émoticônes  », poursuit cet ingénieur civil, familier de la Silicon Valley. «  Grâce à un algorithme développé par un professeur italien spécialisé en intelligence artificielle, nous pouvons transformer le moindre portrait pour lui donner une moue boudeuse, un grand sourire, une mine interrogative, ou lui ajouter les accessoires les plus farfelus. C’est ludique, évidemment, et c’est en cela que cela peut rapidement devenir viral ! »
L’app a déjà séduit l’AS Rome, le club de foot y ayant vu une opportunité de dynamiser sa communauté de supporters. «  L’app n’est pas encore parfaite mais la technologie est brevetée, poursuit Chandra De Keyser. Si nous parvenons à l’intégrer dans les réseaux sociaux, nous sommes aux prémices d’une véritable success story.  »

B.J.

Subscribe to our newsletter
No Thanks
Thank you for subscribing to our newsletter!
By consulting our website, you accept the cookies which are necessary for navigation.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin