July 9, 2016

p6 PaperJam Mind&Market Deloitte

«Lever des fonds pour développer les produits»

20 MARS 201607:30

Par Paperjam.lu

Pour Chandra De Keyser, l’écosystème d’innovation du Luxembourg va continuer de progresser en taille et en qualité.

(Photo: Deloitte)

 

Présentation des finalites Mind&Market: MoodMe

Retour sur les finalistes de la première édition du forum Mind&Market in Luxembourg à destination des porteurs de projets et idées innovantes. Cette fois avec Chandra De Keyser, Co Founder & CEO of MoodMe.

Mind&Market 2015 Luxembourg PaperJam Deloitte

  1. De Keyser, comment décririez-vous votre projet en quelques mots?

«Nous avons pour vision d’enrichir les communications par des émotions. MoodMe aide les décideurs en marketing numérique de marques (brands) et de sports en créant des expériences d’engagement émotionnel pour leurs fans et leurs clients sur le mobile. Nous vendons un kit de développement logiciel mobile qui permet de créer des expériences émotionnelles centrées sur les visages personnalisés. MoodMe détecte et substitue des visages dans des vidéos en temps réel, transforme des visages en portraits 3D exprimant des humeurs, interagissant, portant des accessoires. Le tout pouvant être partagé sur les réseaux sociaux.

Avec le recul, quels sont les enseignements que vous tirez d’une participation à un événement tel que Mind&Market au Luxembourg?

«Ce fut une excellente opportunité de networking. Ce fut un plaisir de découvrir de nouveaux entrepreneurs et de constater une dynamique croissante de l’écosystème entre entrepreneurs, investisseurs, secteur public, recherche et prestataires de services.

Quel feed-back avez-vous reçu du marché et des entreprises? De quoi avez-vous besoin maintenant pour faire avancer votre projet?

«Peu après cet événement, nous avons lancé une nouvelle appli mobile mettant en avant nos nouveaux Avatars parlants (Talking Avatars) lors d’un grand événement du secteur technologique à la Silicon Valley, TieCon. Nous y avons rencontré de nombreuses personnes, et deux entrepreneurs en série ont rejoint notre Advisory Board. Nous avons ensuite conclu notre levée de fonds de 400 K€ valorisant notre société à 4 M€.

La prochaine étape est le lancement de deux applis mettant en avant notre technologie de substitution et d’effets spéciaux personnalisés de visages, déjà disponible dans notre SDK.

Nous levons des fonds supplémentaires afin d’accélérer le développement des produits et de lancer la commercialisation vu que le domaine des avatars vidéos est très porteurs (cf rachat de MSQRD par Facebook, en réponse à l’achat de Looksery par Snapchat, 2 transactions estimées à 150 – 250 M$).

Comment envisagez-vous l’évolution de votre entreprise dans les cinq prochaines années ainsi que la culture d’innovation au Luxembourg?

«Nous voulons être perçus comme une entreprise technologique de pointe repoussant les frontières de la reconnaissance faciale, du suivi de visages sur vidéo et de modélisation d’émotions sur appareils mobiles.

Nous voulons être une référence dans la compréhension du visage humain et de ses applications dans les domaines de l’engagement émotionnel, des communications hyper-personnalisées online, et dans des interfaces homme-machine humanisées tout en démocratisant l’accès à ces technologies complexes pour l’écosystème des développeurs d’applications.

Nous voulons être une entreprise rentable générant une croissance importante en assurant d’excellents rendements pour nos investisseurs.

Le Luxembourg tirera profit de ses atouts en tant que «petit pays» accueillant, où les choses vont vite, où on peut rencontrer rapidement beaucoup de décideurs et où règne une culture cosmopolite et multilingue. L’écosystème d’innovation du Luxembourg va continuer de progresser en taille et en qualité.

Mind & Market in Luxembourg est une initiative basée sur l’étroite collaboration entre le Fonds National de la Recherche (FNR), Luxinnovation, l’Université du Luxembourg, Mind & Market ASBL et Deloitte Luxembourg.